Les billets de Porto Rico

Porto Rico était une colonie espagnole et n'a jamais eu son propre atelier monétaire. L'île de Porto Rico est la plus petite des Grandes Antilles et fait partie de l'archipel du même nom, qui comprend plusieurs îles et îlots, notamment les îles de Vieques, Mona et Culebra. Les langues officielles sont l'espagnol et l'anglais, principalement l'espagnol. La région a été découverte par Colomb lors de son deuxième voyage, qui l’a baptisée San Juan Bautista. Plus tard, le nom de Porto Rico a été donné à la ville qui est devenue la capitale de l’île. Avec le temps, les noms ont été changés et l'île devint Porto Rico tandis que la capitale devint San Juan. Au moment de la découverte, le pays était habité par la tribu des Tainos. Après sa découverte, Porto Rico a été colonisée et, bien qu’elle ait été contestée par les Britanniques, les Hollandais et les Français, est restée en possession de l’Espagne jusqu’à la fin du XIXe siècle, lorsque l’Espagne lui a concédé son autonomie. Très peu de temps après, les États-Unis entrèrent en guerre contre l'Espagne et, à la suite du Traité de Paris, en 1899, Porto Rico fut donné aux États-Unis, avec les Philippines et Cuba. En 1900, un gouvernement civil a été créé et, à partir de 1917, les Portoricains sont devenus citoyens étatsuniens. À partir de cette date, plusieurs modifications politiques ont transformé le pays en un «État associé libre». À l'époque coloniale, les pièces de monnaie espagnoles et latino-américaines étaient utilisées et les pièces de monnaie étaient contre-marquées (marque Fleur-de-lys - 1884-1894) pour être utilisées dans l'île. En 1895 et 1896, après plusieurs demandes adressées au gouvernement espagnol, une série de 5 pièces de valeurs faciale de 5, 10, 20 et 40 cents et de 1 peso fut frappée pour Porto Rico par l'atelier d’Espagne. En outre, sur l’île de Vieques (aussi appelée île aux crabes), on utilisait des pièces de monnaie des Antilles danoises et, en 1858, des pièces étaient contre-marquées (marque de soleil à 12 rayons, avec variantes sur le nombre de rayons). Les pièces de monnaie portoricaines, à l’exception des 5 cents, montrent le buste de l’enfant roi Alphonse XIII à l’avers et les armes espagnoles avec les Colonnes d'Hercule au revers, à l’instar des autres pièces de monnaie latino-américaines de cette époque. Les 5 cents ne montre pas le buste du roi, mais seulement la valeur faciale à l’avers.
Wikidata: Q1183

Voir aussi : États-Unis

Options d'affichage16 résultats trouvés.
Tri par : valeur faciale - autorité émettrice - date - référence
Résultats par page : 10 - 20 - 50 - 100

Peso (1890-1900)

100 centavos = 1 peso

1 Peso
1895

Billet courant
P# 7
5 Pesos
(1889-1890)

Billet courant
P# 8, P# 14, P# 20
10 Pesos
(1889-1890)

Billet courant
P# 9, P# 15, P# 21
20 Pesos
(1889-1890)

P# 10, P# 16, P# 22
50 Pesos
(1889-1890)

Billet courant
P# 11, P# 17, P# 22
100 Pesos
(1889-1990)

Billet courant
P# 12, P# 18, P# 24
200 Pesos
(1889-1990)

Billet courant
P# 13, P# 19, P# 25

Le référent Numista pour les billets de cet émetteur est adanieluy.

Un billet n'existe pas dans le catalogue ? Ajoutez-le vous même en quelques instants !