Menu

Israël

NumisdocFiches pays

Écrit le 7 février 2019
Voir l'article en anglaisCommentaires ()

Introduction

La déclaration d'indépendance israélienne fut proclamée le 14 mai 1948 (5 Iyar 5708) à la veille de la fin du mandat britannique pour la Palestine, Israël devenant un État indépendant. L'État d'Israël a été élu membre à part entière des Nations Unies le 11 mai 1949. Avant l'indépendance de 1948, les autorités britanniques ont émis une série de pièces pour le mandat britannique de la Palestine. Au fil des ans, Israël a changé de monnaie quatre fois.


Symbole national

L'emblème de l'État d'Israël (en hébreu: סמל שינת ישראל) représente une menorah entourée d'un rameau d'olivier de chaque côté, et l'inscription "ישראל" (hébreu pour Israël) située en dessous. Le plus souvent, bleu clair et blanc, les armoiries apparaissent dans différentes combinaisons de couleurs en fonction de l'utilisation.


Monnaie

Livre palestinienne

En 1920, le Royaume-Uni obtint un mandat de la Société des Nations sur la Palestine. En 1927, ils introduisirent la livre palestinienne. Contrairement à la livre sterling, la livre palestinienne était décimale, divisée en 1,000 millièmes. La livre palestinienne a été utilisée en Palestine britannique jusqu'à la fin du mandat en 1948.

Israël a ensuite adopté et utilisé la livre palestinienne de 1948 jusqu'au 23 juin 1952, où elle a été remplacée par la livre israélienne. Israël a également changé le nom de Mil en Prutah en 1949.

La livre palestinienne était également utilisée en Transjordanie de 1927 jusqu'au 25 mai 1946, en Jordanie du 25 mai 1946 jusqu'au 30 septembre 1950, en Cisjordanie sous occupation jordanienne de 1948 jusqu'au 30 septembre 1950, dans la bande de Gaza sous occupation égyptienne de 1948 à avril 1951 et très brièvement à Chypre en 1955.

Livre israélienne

En 1952, le gouvernement de l'État d'Israël a introduit la livre israélienne. Celle-ci était divisée en 1000 Prutot (singulier: Pruta ou Prutah) jusqu'en 1960. À partir de 1960, elle était divisée en 100 Agorot (singulier: Agora).

Ancien shekel

Dans les années 1960, un débat a commencé sur le fait que la monnaie israélienne n'avait pas de nom distinctement hébreu. En 1980, la Banque d'Israël a finalement compris cela et a présenté le shekel (ou sheqel) israélien au taux de 10 lirot pour 1 shekel (שקל). Le shekel a également été divisé en 100 nouveaux agorot (singulier: nouvel agora). Cette monnaie n'a pas duré longtemps et a été remplacée en 1985 par le nouveau shekel israélien au taux de 1000 pour 1 en raison de l'inflation.

Nouveau shekel

C'est la monnaie actuellement utilisée en Israël, y compris dans les territoires palestiniens. Le nouveau shekel israélien a été introduit en 1985 en remplacement de l'ancien shekel israélien en raison de l'inflation. Le nouveau shekel est divisé en 100 agorot.

Monnayage historique

La Judée et l'ancienne terre d'Israël

Sous le royaume de Juda (930-586 av. JC), des anneaux de monnaie en bronze de poids variés et de petits morceaux d'argent ainsi que des lingots ont été émis pour faciliter les échanges. Les morceaux d'argent et les lingots sont connus sous le nom de Hacksilber et utilisaient la dénomination de gerah où 20 gerahim (gerah) donnaient 1 shekel.

Juste avant ou après la conquête perse de la région en 539 avant notre ère, les premières pièces de monnaie de la région ont été frappées dans des villes philistiennes telle que Gaza. Peu après, les premières pièces de monnaie judéennes ont été frappées dans la ville de Jérusalem sous l'appellation de Gerah où 20 gerahim (gerah) donnaient 1 shekel et la Ma'ah-Obol où 24 ma'im-obols (ma'ah-obol) donnaient 1 shekel.

Encore une fois pendant la période macédonienne (333-302 av. JC) et la période ptolémaïque (302-260 av. JC), le ma'ah-obol était utilisé comme dénomination pour toutes les pièces frappées par les Judéens à Jérusalem.

Des pièces de monnaie ont également été émises sous la dynastie et le royaume des Hasmonéens entre 140 et 37 av. JC environ. Les pièces ont été frappées sous la dénomination de la prutah.

La dynastie hérodienne (37 av. JC-95 ap. JC) a également frappé des pièces de monnaie sous la dénomination de prutah ainsi que d'autres unités non identifiées.

Les préfets et les procureurs romains ont émis leur propre monnaie en prutah.

Au cours de la première guerre judéo-romaine (66-70), connue également sous le nom de Grande Révolte, les rebelles juifs ont émis des pièces de bronze en prutah et des pièces de shekel et demi-shekel d'argent, où 256 prutot (prutah) valaient 1 shekel.

Les dernières anciennes pièces de monnaie juives et judéennes ont été frappées lors de la révolte de Bar Kokhba (132-135). Des pièces d'argent en shekel ou sela et en zuz ont été émises, ainsi que d'autres pièces de bronze. Ces pièces ont été fabriquées en frappant les motifs sur des pièces de monnaie romaines. 4 zuzzim (zuz) valaient alors 1 sela ou shekel. Après la victoire romaine sur la révolte de Bar Kokhba, la province romaine de Judée a été renommée Palestine et a été rattachée à la province romaine de Syrie pour créer la province de Syrie-Palestine.

À partir de là, pendant toute la période romaine, byzantine et islamique, des monnaies de villes locales ont été frappées et émises. Durant la période ottomane, les pièces de monnaie n'étaient plus frappées dans la région, à l'exception de quelques jetons émis par les Juifs locaux à la fin de la période ottomane et pendant la période britannique.

Palestine sous mandat britannique

Au total, les autorités britanniques ont émis dix types de pièces. Il s'agit de pièces de monnaie de 1 et 2 mils en bronze, de 5, 10 et 20 mils en cupronickel et de 50 et 100 mils en argent 720‰. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les 5, 10 et 20 mils en cupronickel furent plutôt faites de bronze.

État d'Israël


À partir de 1948, Israël a émis des pièces de monnaie pour la Palestine. La plupart des pièces de monnaie israéliennes continuent de renvoyer au passé, utilisant de nombreux motifs de pièces de monnaie de Judée. La plupart des pièces d'Israël sont de style art déco, même si la plupart des pays ont abandonné ce style. Ils utilisent également de nombreux motifs importants pour le peuple et l'identité juive.

Lire les monnaies israéliennes et palestiniennes


Le calendrier hébreu

Vous trouverez un outil d'aide pour le calendrier hébraïque ici sous la section Numisdoc Dates et calendriers.

Mots courants sur les monnaies palestiniennes

فلسطين = Palestine
مِل = Mil (1/1000 Pound)
ملات = Mils

פלשתינה = Palestine
(א״י) = Terre d'Israël
מיל = Mil
מילים = Mils

PALESTINE = Palestine (mandataire)
Mil = Mil (1/1000 livre)
Mils = Mils (?/1000 livre, plus de un mil)

Mots courants sur les monnaies israéliennes


ישראל = Israël
ישראלית = Israelien
לירה = Livre (lira)
שקל = Shekel/Sheqel
לירות = Lirot
שקלים = Shekels/Sheqalim
פרוטה = Pruta (1/1000 livre)
אגורה = Agora (1/100 shekel, 1/100 livre)
פרותות = Prutot (?/1000 livre)
אגורות = Agorot (?/100 shekel, ?/100 livre)
חנוכה = Chanukah, Hanukah (une fête juive du mois de décembre)