Menu

Les animaux sur les monnaies

NumisdocEncyclopédie numismatique

Écrit le 5 février 2019
Voir l'article en anglaisCommentaires ()

Dés l'origine, les animaux ont eu leur place sur les monnaies. Les toutes premières pièces, frappées dans la cité lydienne de Sardes, sur la côte méridionale de la Turquie actuelle, étaient ornées de la tête et du cou d'un lion. Crésus, le légendaire et riche roi de Lydie, introduisit, au milieu du VIème siècle avant J-C, un type monétaire montrant les têtes d'un lion et d'un taureau se faisant face, que les Grecs appelèrent statères de Crésus.


© Heritage Auctions


Valeurs symboliques


Ces animaux étaient investis d'une fonction emblématique. La tradition qui consistait à identifier une personnalité ou une cité-État avec un animal remonte au moins à la civilisation mésopotamienne du IIIème millénaire avant J-C.
À mesure que le monnayage se répandait à travers le monde grec, le nombre de variétés représentées augmentait, chaque cité-État voulant avoir son emblème.
L'île de Lesbos, par exemple, émettait des pièces décorées de deux têtes de bélier, et les monnaies de Syracuse, en Sicile étaient reconnaissables à leur dauphins ou à leur pieuvres.


© Heritage Auctions

Certains des animaux qui ornaient les monnaies incarnaient aussi des qualités morales ou physiques attribuées à l'autorité émettrice. L'aigle qui figurait sur les pièces émises en Élide constituait à la fois un signe politique, l'aigle étant l'animal consacré à Zeus et l'Élide contrôlant le plus grand sanctuaire dédié à ce dieu, à Olympie, ainsi qu'un signe de force et de majesté. De même, les chouettes ornaient les monnaies athéniennes parce qu'Athéna, déesse éponyme de cette cité, était toujours accompagnée de ce rapace, qui symbolise la sagesse.


© Heritage Auctions


Signatures animalières


Certaines pièces primitives grecques portent parfois, outre l'emblème de la ville, la marque du maître graveur. Un exemple est fourni par la mante religieuse, à coté d'un épi de céréales, sur une monnaie de Métaponte, au sud de l'Italie, vers 350 avant J-C. Des graveurs ont choisi comme symboles permettant de les identifier d'autres types d'insectes tels que les scarabées.


Bêtes étranges


De nombreuses cités grecques recouraient à des animaux mythologiques pour décorer leurs monnaies. Pégase, le cheval ailé de Persée, parait sur des monnaies carthaginoises, tandis que la ville de Byblos, dans l'ancienne Phénicie, était symbolisée par un animal étrange, mi-cheval, mi-dauphin.
Beaucoup de ces créatures mythologiques étaient représentées sur les pièces de Mésopotamie, comme le griffon, qui figurait sur les monnaies d'Abdère, en Thrace.


© Classical Numismatic Group


Animaux et calembours


Parfois, les animaux étaient choisis pour symboliser un lieu sans autre motif que la similarité de leurs noms. Cela explique pourquoi, en 550 avant J-C, la cité grecque de Phocée prit pour emblème un phoque (en grec, phoce). Des siècles plus tard, en 1695, le comté allemand de Henneberg fit, pour la même raison, représenter une poule (en allemand, henne) sur une pièce d'argent.


© Heritage Auctions

À la suite des conquêtes d'Alexandre le Grand, au IVème siècle avant J-C, la représentation d'animaux sur les monnaies se fit plus rare, ce qui était dû en partie au fait que les types devinrent plus politiques, notamment après sa mort, lorsque son empire fut divisé entre ses nombreux successeurs.


Pouvoir royal


Si ces nouveaux et puissants royaumes possédaient rarement un emblème qui les distinguaient de leurs voisins, leurs monarques manifestaient un souci croissant de leurs propres images ou de leurs exploits. On commença donc à identifier les monnaies grâce au portrait et au nom du roi sous l'autorité duquel elles avaient été frappées.
Et la fonction attribuée aux animaux devint autre, la plupart des souverains voulant être montrés les maîtrisant. Sur les monnaies indiennes de la dynastie Gupta, vers le IVème siècle après J-C, on peut ainsi voir des rois chassant et tuant des lions, des tigres ou des rhinocéros. Ces images glorifiaient leur puissance, comme les éléphants qui figuraient sur les pièces de la dynastie Pandya (Inde du Sud) vers la fin du Ier siècle de notre ère. Ce pachyderme, qui bénéficiait de la protection royale, était utilisé au combat dans l'Inde primitive ou il incarnait la force et la victoire.


La manière romaine


Les romains, quant à eux, se servirent des animaux pour symboliser la nation vaincue. Le revers d'une monnaie d'or de l'empereur Auguste(27 av. JC - 14 ap. JC) porte un crocodile représentant l'Égypte, qui venait juste d'être rattachée à l'Empire romain.


© Heritage Auctions

Mais cela reste une exception, car les animaux figuraient rarement sur les pièces de l'Empire romain ou de la fin de l'Empire byzantin. Les monnaies de cette période célébraient plus fréquemment les hauts faits de l'empereur, même si la louve mythique qui éleva les jumeaux Romulus et Remus parait sur des pièces romaines de différentes époques, et encore de nos jours.
Au moyen-âge, les animaux furent de nouveau utilisés comme emblèmes, mais cette fois pour des nations ou des empires. Quelquefois, ils représentaient un souverain particulier tout en portant un message religieux. Un type monétaire chrétien alors répandu montrait le Christ en agneau de dieu (incarnant les valeurs de pureté, d'innocence et de patience), c'est-à-dire comme agneau sacrificiel.


Emblèmes nationaux


Les blasons sont, encore aujourd'hui, une source d'inspiration importante pour les artiste concepteurs de monnaies, tandis que la représentation animalière se répand à travers le monde. Certaines nations choisissent d'être représentées par un ou plusieurs animaux, en particulier lorsque ceux-ci sont associés au pays. C'est le cas de l'Australie, ou certaines monnaies montrent un kangourou ou un émeu, animaux que l'on rencontre exclusivement sur ce continent.
Les animaux peuvent aussi servir à transmettre des messages complexes ou simples, et ils sont nombreux à avoir été choisis, au fil des siècles, pour remplir cette fonction sur le champ des pièces de monnaie.


© Heritage Auctions