Menu

Les bustes sur les monnaies romaines

NumisdocEncyclopédie numismatique

Écrit le 7 septembre 2013 • Dernière modification : 30 mai 2015 • Commentaires (0)

Le buste, avec la titulature, sont les deux éléments principaux de l'avers.
Ce petit glossaire, à destination des néophytes, n'est pas exhaustif.
Le Roman Impérial Coinage répertorie 17 types principaux de bustes (de A à Q), chacun assorti de sous types (de 1 à 14). Au total 106 descriptions d'éléments pouvant se combiner entre eux y figurent.

LE SENS

Une première évidence, l'Empereur, car c'est presque toujours lui qui y est portraitisé, est tourné soit vers la droite, soit vers la gauche. Ce n'est que dans les années 450 que des gravures « de face » apparaîtront.
Il est « vers la gauche » lorsqu'il regarde vers votre main gauche. Sur la grande majorité des monnaies, il est « vers la droite ».

LE TYPE

Lorsque je dis « buste », ce n'est pas toujours exact, les « têtes » seules existent également. On ne voit alors que le cou. Le buste comprend les épaules bien visibles et vêtues.

LA COIFFURE

Le second regard va à la « coiffure », non pas la coupe des cheveux, encore que ce point fut important pour les impératrices, mais ce qu'il porte :
  • rien parfois (buste (ou tête) nu),
  • une couronne ornée de piques (représentation du Soleil) on le dit alors « radié »
  • une couronne de laurier (il est « lauré »)
  • un casque (souvent associé au manteau impérial)
  • ou enfin un diadème (il est diadémé). Cette coiffe n'apparaît que vers 300 ap.J.C. Selon qu'il soit fait de perles ou de rosaces, voire avec des joyaux, le diadème fait partie des attributs classifiant le buste (diadémé-perlé). Il en existe 11 sortes répertoriées.

L'HABILLEMENT

Sur les bustes les trois formes les plus fréquentes sont
  • Drapé - la toge impériale recouvre les épaules avec parfois un anneau sur la poitrine ou à l'épaule (la fibule)
  • Cuirassé - les épaules sont alors couvertes de « plaques » striées, crénelées ou pointées.
  • Drapé et cuirassé - le drapé est sur la cuirasse, ne laissant entrevoir que le col de la cuirasse ou les « ptériges », bandes de cuir protégeant les épaules.
  • Plus rarement l'Empereur est en « manteau impérial » (ressemblant à une cuirasse, mais souple ou un drapé très orné). Il porte alors les attributs de sa fonction (voir ci-après). Il peut aussi être voilé en signe de deuil.
Les Impératrices ne sont jamais cuirassées, ni radiées, ni laurées. Elles peuvent être diadémées ou voilées. Leur buste repose parfois sur un croissant (croissant de Lune, en opposition aux rayons du Soleil de la couronne de l'Empereur). Le genre de coiffure permet souvent de déterminer de quelle impératrice il s'agit, surtout entre Faustine mère et fille.

LES OBJETS

A l'avers, ils sont assez limités : le portrait doit rester bien visible et ne pas être noyé dans la masse. La monnaie était aussi un moyen de "com" pour l'empereur.
  • Le sceptre, souvent sur l'épaule, peut avoir en son extrémité une victoire, un aigle ou un globe (avec ou sans croix, parfois avec victoire ou aigle). L'empereur est alors en « manteau impérial ».
  • La lance. L'empereur est alors le plus souvent cuirassé et casqué.
  • Le bouclier. S'il est parfois bien visible, d'autres fois, il n'est représenté que par un grènetis se confondant avec la courbe des épaules.

Aller plus loin nous entraîne dans le monde des spécialistes, avec des « rubans bouletés de type X » et des « vues de ¾ en arrière ou en avant » ou autres « regardant vers le bas ».

Pour illustrer mon propos, quelques photos :


Buste radié et cuirassé à droite
Buste tête nue, drapé
Buste radié,drapé et cuirassé ptériges sur l'épaule
Casqué, en manteau impérial
Tête nue
Lauré et drapé
FAUSTINE mère voilée
notez la « galette » sur la tête
FAUSTINE jeune diadémée et le chignon
Buste sur le croissant
Lauré, drapé et cuirassé à gauche
Lauré,cuirassé, avec bouclier et lance, à gauche
Buste en manteau impérial avec sceptre (victoire)
et carte (rouleau /bâton en sa main gauche)
Diadème en rosette
Diadème en perles
© Photos : tetricus79

Tous ces éléments, et bien d'autres, sont indispensables, pour bien identifier votre monnaie.


Article rédigé par tetricus79