Menu

Les contremarques

NumisdocEncyclopédie numismatique

Écrit le 2 février 2019 • Dernière modification : 23 février 2019 • Commentaires ()

*** Pour ajouter une contremarque ou une étampe, envoyez les détails à pejounet. ***



Cuba


Les contremarques


Cuba

Grille ou Treillis
Cuba
Photo : © adanieluy
Année : 1841






Note : Les contremarques visaient à différencier les pièces de monnaie espagnoles introduites sur l'île (appelées "sevillanas" pour la ville de Séville, venant de la plupart des navires arrivés à Cuba), qui avaient une valeur inférieure à celle des pièces similaires frappées dans les ateliers hispano-américains.
Les pièces de monnaie américaines étaient de dimension semblable et comportaient des différences mineures de dessin par rapport aux monnaies espagnoles, les deux portaient le buste du même roi, et la différence principale était que les pièces de monnaie américaines avaient 2 colonnes sur les côtés du blason ainsi que quelques lettres ou monogrammes indiquant l'atelier de frappe.
Clef
Cuba
Photo : © adanieluy
Photo : © adanieluy
Année : 1872-1877






Note : On considère que cette contremarque a été utilisée par les troupes révolutionnaires pour financer leur mouvement.
Haut de la page

Equateur

MDQ
Equateur
Photo : © Arpis
Photo : © Arpis







Note : Les premières monnaies equtaoriennes étaient des pièces colombiennes contremarquées d'un MDQ, en référence à Moneda de Quito (Monnaie de Quito).
RA
Îles Galapagos
Photo : © Arpis
Année : 1884 à 1916






Note : La marque RA est attribuée à Rogelio Alvarado pour utilisation dans la sucrerie El Progreso située dans les îles Galapagos. En théorie, ce monogramme était utilisé sur les pièces de monnaie entre 1884 et 1916.
Haut de la page

Espagne

VIII 1641 / VIII 1642
Espagne
Photo : © Aureo & Calicó
Photo : © Aureo & Calicó
Année : 1641 et 1642






Note : Le 11 février 1641, le roi Philippe IV ordonna de marquer les pièces de billons martelées utilisées comme 4 maravédis. C'étaient les 8 maravédis de Philippe III et IV. La raison était la nécessité de financer les dépenses de la guerre de trente ans.
Les marques sont un VIII d'un côté et la date 1641 ou 1642 sous une couronne de l'autre côté.
Haut de la page

Mozambique

Couronne P.M
Mozambique
Photo : © A. Monge da Silva
Photo : © A. Monge da Silva
Année : 1889
Caractéristiques :
  • Diamètre : 7.5 mm
  • Largeur de la couronne : 6.5 mm
  • Hauteur de la couronne : 4.4 mm
  • Largeur de PM : 3.4 mm
  • Hauteur de PM : 1.6 mm
Graveur :

Frederico Augusto de Campos

Note : 40 coins furent fabriqués à la Casa da Moeda de Lisboa (atelier de Lisbonne) par le graveur avant d'être envoyés au Mozambique.
18 restèrent dans la capitale et le reste fut envoyé vers les différents districts. Ils firent long feu et, quelques mois plus tard, étaient presque tous brisés.
Dans l'impossibilité de fabriquer de nouveaux coins avec la couronne au niveau local, et de par l'urgence, de nouveaux coins portant seulement les lettres “P.M” furent fabriqués.
Haut de la page

Porto Rico

Soleil
Vieques (Île aux crabes)
Photo : © adanieluy
Photo : © adanieluy
Année : vers 1858






Note : La plupart de ces contremarques ont 12 rayons de soleil, mais certaines avec 10 et 13 rayons sont également connues. Cette contremarque semble avoir été principalement utilisée sur les pièces de monnaie des Indes danoises occidentales.
Fleur de Lys
Porto Rico
Photo : © adanieluy
Photo : © adanieluy
Année : 1844






Note : Initialement, les pièces de monnaie étaient juste percées pour les contremarquer ; bien sûr, comme tout le monde pouvait copier cela, beaucoup de ces pièces n'étaient pas acceptées par les gens, car cela ne faisait que réduire leur valeur intrinsèque. Environ 40 matrices de poinçon ont été fabriquées, avec plusieurs variantes.
Haut de la page

Uruguay

Banco Central Del Uruguay
Uruguay
Photo : © adanieluy
Photo : © adanieluy
Année : 1987 et 1997
Caractéristiques :
  • Utilisée sur les pièces de monnaie du Trésor de la Banco Central del Uruguay
  • Commémore son 20ème et 30ème anniversaire
  • 2,000 pièces pour 1987
  • 500 pièces pour 1997
Note : Les pièces de monnaie originales ont été frappées pour le programme de pièces de monnaie de la FAO et envoyées à cette organisation. Des pièces de monnaie supplémentaires, non circulante, ont été frappées et conservées en Uruguay. Toutefois, étant donné qu'elles pouvaient être échangées à la valeur faciale auprès de la Banque, bon nombre d'entre elles circulèrent plusieurs mois avant que la Banque annonce qu'elle n'avaient pas cours légal. Beaucoup furent utilisées pour fabriquer des médailles.
Les pièces de monnaie contremarquées étaient principalement remises aux employés de la Banque, en fonction du temps passé à y travailler, et les autres furent ensuite vendues en tant que matériel numismatique.
Haut de la page



Merci à tous les membres qui participent à cette galerie.