Menu

Les Jetons de Nuremberg

NumisdocEncyclopédie numismatique

Écrit le 16 février 2015 • Dernière modification : 30 mai 2015 • Commentaires (0)

Manipuler de l'argent a, depuis toujours, demandé un minimum de connaissances en calcul.
Nos ancêtres en avaient besoin pour calculer leur revenu ainsi que pour faire des affaires avec les commerçants du moyen-âge, tout comme les percepteurs des impôts, les ministres des finances des princes et les officiers payeurs des armées.

A cette époque, calculer des grandes sommes n'était pas si simple qu'aujourd'hui, car on ne connaissait pas encore le "calcul écrit".
Une autre raison de cette difficulté est que les chiffres arabes que nous utilisons aujourd'hui n'étaient pas encore connus en Europe. Les chiffres romains utilisés interdisaient les opérations compliquées et l'absence du zéro ne facilitait guère la tâche.

Dans l'antiquité, il y avait déjà quelques outils de calcul dont le plus important : l'Abacus (le boulier compteur).
Il s'agissait d'une grille où chaque ligne représentait les valeurs décimales croissantes. Sur cette grille, on étalait des petites pierres (latin calculus) pour afficher les valeurs.
Plus tard, ces pierres furent remplacées par des rondelles métalliques. Le jeton de compte voyait le jour.

Les jetons de compte étaient le plus souvent de cuivre ou de laiton. Occasionnellement des Maîtres monétaires en produisaient. Les plus connus viennent des ateliers de Nuremberg.
La demande était grande et le gros de la production était vendu aux foires et aux commerçants de nombreux pays. Leur gravure était souvent inspirée des motifs de monnaies de métal précieux. Plus tard on les décora également de scènes mythologiques ou religieuses.

Jusqu'à la fin du 17ème siècle, ces méthodes de calcul étaient usuelles. Avec l'apparition des chiffres arabes, les opérations de calcul écrit devinrent possibles et s'imposèrent.

Les graveurs de Nuremberg

Algeyer, Veit - 1544 - 1567
Anert, Christoph Sigmund - 1734 - 1768
Anert, Wolfgang Magnus - 1769 - 1778
Arnhold, Franz - 1830 - 1843
Ayrer, Franz - juin 1535 - octobre 1535 
Balmberger. C - 1871 - 1903
Berg, Jakob - 1714 - 1737
Berg, Johann Magnus I - 1765 - 1777
Berg, Johann Magnus II - 1777 - dernier jeton connu en 1802
Bickelmayr, Hans Paulus I - 1677 - dernier jeton connu en 1710
Bickelmayr, Hans Paulus II - 1698
Bickelmayr, Georg Konrad - 1721 - dernier jeton connu en 1751
Bickelmayr, Jakob Paul - 1725 - dernier jeton connu en 1744
Bickelmayr, Johann - 1733 - dernier jeton connu en 1739
Bischof, Jörg, - vers 1523
Boxtorffer, Nikolaus - premier jeton connu en 1637 - 1660
Buchel, Georg - 1769
Buest, Kuncz - vers 1520
Demminger, Hans - 1568 - 1600
Demminger, Michel - premier jeton connu en 1586 - 1599
Demminger, Stefan - 15??
Diem, Georg - environ 1580
Dietzel, Johann Jacob - 1711 - dernier jeton connu en 1748
Dietzel, Johann Adam - 1746 - 1768
Dorn, Hans Albert - 1732 - 1782
Dorn, Ulrich - 1783
Dorner, Leonhard - 1749 - 1790
Eichner, Johann - 1757
Fellner, Hans - 1554 - 1565
Fetzner, Hans I - 1527
Fetzner, Hans II - 1557 - 1589
Fetzner, Michael - 1536
Fetzner, Paulus - 1537
Fetzner, Sebastian - 1534
Forster, Heinrich - premier jeton connu en 1630 - 1643
Gerner, Jobst Carl - 1854
Gotz, Johann Bernhard - 1750 - dernier jeton connu en 1767
Gotz, Johann Georg - 1797 - 1843
Gotz, Johann Wolfgang - 1833 - dernier jeton connu en 1842
Habelt, Johann Jacob - 1855 - 1867
Hammer, Christoph Konrad - 1760 - dernier jeton connu en 1810
Hammer, Georg Erasmus - 1790 - dernier jeton connu en 1880 
Hammer, Nikolaus - 1711 - 1742
Hoger, Albrecht - 1735 - 1789
Hoger, Johann Konrad - 1705 - 1743
Hoger, Franz Wilhelm - 1777
Hoger, Georg - 1764 - dernier jeton connu en 1788
Horauff, Hans Ulrich - 1663 - 1678
Hofmann, Wolf Hieronymus - 1719 - dernier jeton connu en 1741
Huber, J - Furth at Nurnberg, vers 1840
Janssen, Zacharias - vers 1650
Jordan, Magnus Gottlieb - 1761 - dernier jeton connu en 1783
Jordan, Matthias - 1817 - 1852
Kellner, Reinhart - 1586
Knortz, Peter - 1670 - dernier jeton connu en 1724
Knortz, Johann Georg - 1724 - 1744
Knortz, Nicolaus - 1688 - 1711
Koch, Kilian - 1580 - 1617
Koler, Heinz - 1518 - dernier jeton connu en 1533
Krauss, Hans - 1659 - 1698
Krauwinckel, Damian - 1543 - 1581
Krauwinckel, Dylmann - 1556
Krauwinckel, Egidius - 1570 - 1613
Krauwinckel, Hans I - 1562 - 1586
Krauwinckel, Hans II - 1586 - 1635
Krieger, Daniel - 1707 - 1741
Kuen, Sebastian - 1548 - dernier jeton connu en 1586
Kunstmann, Johann Georg - 1761 - 1780
Kunstmann, Johann Conrad - 1780
Lauer, Ernst Ludwig Sigmund - 1783 - 1833
Lauer, Johann Jakob - 1806 - 1865
Lauer, Ludwig Christian - 1842 - 1873 
Lauffer, Casper Gottlieb - 1697 - 1745
Lauffer, Conrad - 1637 - 1668
Lauffer, Cornelius - 1658 - 1711
Lauffer, Georg II - 1648 - 1662
Lauffer, Hans I - premier jeton connu en 1611 - 1632
Lauffer, Hans II - 1686 - 1714
Lauffer, Hans Cornelis - 1694 - 1704
Lauffer, Hans Georg - 1702 - 1762
Lauffer, Hans Paulus - premier jeton connu en 1707 - 1712
Lauffer, Lazarus Gottlieb - 1663 - 1709
Lauffer, Mathäus -
Lauffer, Wolf I - 1554 - 1601
Lauffer, Wolf II - 1612 - 1651
Lauffer, Wolf III - 1650 - 1670
Leykauff, Michael - 1724 - dernier jeton connu en 1786
Lindner, Hans - 1662 - dernier jeton connu en 1692
Lindner, Hans Michael - premier jeton connu en 1690 - 1692
Metzger, Hans Heinrich - 1680
Peutelschmid, Linhard - premier jeton connu en 1610 - 1626
Reich, Johann Christian - 1758 - 1814
Reuter, Carl Benedikt - 1745 - 1791
Reuter, Christoph Carl - 1779 - 1826
Reuter, Georg Christoph - 1803 - dernier jeton connu en 1833
Reuter, Johann Jacob I - 1789 - dernier jeton connu en 1808
Reuter, Johann Jacob II - 1814 - 1817
Rossner, Hans II - 1541
Rossner, Hieronymus - 1554 - dernier jeton connu en 1586
Roth, Jakob Samuel - 1832 - dernier jeton connu en 1832
Sachs, Georg - 1545 - dernier jeton connu en 1586
Schick, Christopher Sigmund - 1721 - dernier jeton connu en 1763
Schlessner, Hans - 1554 - 1569 son épouse continua la production jusqu'en 1586
Schmid, Johann Andreas - 1710 - dernier jeton connu en 1749
Schmid, Johann Peter - 1804 - 1842
Schollenberger, Bartholomeus - vers 1593 bis 1604
Schollenberger, Hans I - premier jeton connu en 1615 - 1683
Schollenberger, Hans II - 1641 - 1673
Schollenberger, Hans Georg I - 1677 - dernier jeton connu en 1688
Schollenberger, Hans Georg II - 1690 - 1727
Schonauer, A.F - vers 1850
Schultes, Georg - 1515 - 1559
Schultes, Hans I - 1553 - 1584
Schultes, Hans II - 1586 - 1603
Schultes, Hans III - premier jeton connu en 1608 - dernier jeton connu en 1612
Schultes, Michael - 1534
Schultes, Zacharias - premier jeton connu en 1627
Sixtin, Johann Friedrich - 1781
Stiegler, Georg - 1555 - 1590
Vogel, Johann Adam - 1737 - dernier jeton connu en 1760
Vogel, Paulus Jacob - 1764 - dernier jeton connu en 1768
Wagner, Hans - 1653 - 1685 son épouse continua la production jusqu'en 1703
Wagner, Hans Conrad - 1698 - dernier jeton connu en 1708
Wagner, Johann Georg - 1756 - 1783
Wagner, Johann Jobst - 1745
Westlein, Wolf - premier jeton connu en 1628 - 1659
Wegfritz, Jakob - 1564 - dernier jeton connu en 1586
Weidinger, Hans - 1670 - 1727
Weidinger, Johann Friedrich - 1710 - dernier jeton connu en 1765
Werner, Cuntz - 1564 - 1585
Werner, Jacob - premier jeton connu en 1586 - dernier jeton connu en 1612
Wirth, Elias - 1763 - dernier jeton connu en 1771
Zeiser, J.M. - vers 1800
Zwingel, Hans - 1553 - 1565


Les graveurs les plus connus

(Entre parenthèses, la date de leur mort)

Schultes

  • Iorg (Georg) - Maître graveur en 1515 (1559)
  • Hans I - Maître graveur en 1553 (1584)
  • Hans II - Maître graveur en 1586 (1603)
  • Hans III - Maître graveur vers 1608 (1612)

Les graveurs de la famille Schultes (Schultheiss) furent les premiers à signer leurs jetons.

Krauwinckel

  • Damanius - Maître graveur en 1543 (1581)
  • Hans - Maître graveur en 1562 (1586)
  • Egidius - Maître graveur vers 1570 (1613)
  • Hanns II - Maître graveur en 1586 (1635)

Damianus et Hans Krauwinckel étaient frères. Egidius et Hanns II étaient les fils de Damianus. Ils ont travaillé ensemble pendant une courte période.
Les jetons de Hanns Krauwinckel II sont les plus courants.
Barbara, fille de Damanius a épousé Georg Lauffer à la mort de Hanns, la famille Lauffer a repris l'entreprise Krauwinckel.

Lauffer

  • Wolf (Wulf) - Maître graveur en 1554 (1601)
  • Georg - Maître graveur en 1610 (1647)
  • Hans - Maître graveur en 1611 (1632)
  • Mathaus - Maître graveur en 1612 (1634)
  • Wolff II - Maître graveur en 1612 (1651)

Il y eut en tout 6 générations de Maîtres graveurs dans la famille Lauffer.

Les inscriptions les plus courantes sur les Jetons de Nuremberg

AN GOTES SEGEN IS ALES GE - La bénédiction de Dieu pour tous
ANFANG BEDENCK DAS ENDT - Le début rappelle la fin
DAS WORT GOTES BLIBT EWICK - La parole de Dieu est éternelle
FLEISIGE RECHNUMG MACHT RICHTIKEIT - le bon compte fait l'exactitude
GETRIVW HANDT KOMBT DVRCH ALLE - La vérité prévaut toujours
GLICK IST WALCZET - La chance est instable
GLICK KVMPT VON GOT IST WAR - Vrai, la chance vient de Dieu
GLVCK BESCHERT IST VNGEWERT - Le bonheur donné n'est pas garanti
GLVCK KVMBT VON GOT ALEIN - La chance vient seulement de Dieu
GLVCK KVMBT VON GOT IST WAR - La chance vient de Dieu est vrai
GLVCK UND GLAS WIE BALD BRICT DAS - La chance, comme le verre, se brise facilement
GOT ALEIN DIE EERE SEI - A Dieu seul l'honneur
GOTES GABEN SOL MAN LOB - Louée soit la parole de Dieu
GOTES REICH BLIBT EWICK - Le royaume de Dieu est éternel
GOTES SEGEN MACHT REICH - La bénédiction de Dieu t'enrichit
GOTT ALLEIN DIE EERE SEI - Que seul Dieu soit honoré
HEIT ROTT MORGEN DOTT - Aujourd'hui rouge, demain mort
HEVT RODT MORGEN TODTT - Aujourd'hui rouge, demain mort
LIB MICH ALS ICH DIH - Aime moi comme je t'aime
NEYDT THUT IHM SELBST LEYDT - La jalousie fait du mal à toi-même
PIETATE ET IVSTITIA - Compassion et justice
RECHENPFENING - Jeton de compte
RECHENPFENING NVRENBER - Jeton de compte de Nuremberg
S MARCVS EVANGELLIST GOTT - Saint Marc, évangéliste de Dieu
SCHIF PFENING NVRENBERG - Jeton de bateau de Nuremberg
SOLI DEO GLORIA - La gloire à Dieu seulement
VER GOT VERTRAUT HAT (auf keinen Sand gebaut) - Celui qui a la foi en Dieu (n'a pas bâti sur du sable)
VERBVM DOMINI MANET IN ETERN - La parole de Dieu est éternelle
VIVE LE BON ROI DE FRA - Vive le bon roi de France
VIVE NVM DE NVRENVM - Vive la monnaie de Nuremberg
VOLGVE LA GALLEE DE FRANCE - Que la marine de France vogue
WER GOT VERTRAVT HAT - Celui qui croit en Dieu (a une base solide)

Image extraite de "Rechnung auff der Linien" par Adam Ries (1492-1559)