Menu

Les monnaies coloniales françaises de 1875 à nos jours

NumisdocEncyclopédie numismatique

Écrit le 7 mars 2012 • Dernière modification : 30 mai 2015 • Commentaires (0)

L'histoire des colonies

Sous le règne de Louis XV furent engagées les premières expéditions pour coloniser d'autres territoires, ceci dura jusqu'à Napoléon III, puis ces territoires redevinrent indépendants.
Voici les étapes de cette histoire.

Le premier empire colonial

La colonisation par les français commence sous le règne de Louis XV avec la prise d'une grande partie du Canada et d'une partie des Etats-Unis actuels, appelé la Nouvelle-France, ainsi que l'établissement de comptoirs aux Indes ,quelques possessions dans les Antilles (les Isles du Vent) et d'autres îles comme les Isles de France et de Bourbon (La Réunion et l'île Maurice). Puis l'empire s'effondre peu à peu:
  • 1713 : Perte de l'Acadie du sud et de Terre-Neuve suite au traité d'Utrecht.
  • 1763 : Perte de la totalité des possessions canadiennes ainsi que d'une partie de la Louisiane suite au traité de Paris.
  • 1803 : Vente de la Louisiane aux Etats-Unis par l'empereur Napoléon.
  • 1804 : Proclamation de l'indépendance de la colonie de Saint-Dominigue qui devient alors la République d'Haïti.
A la fin du premier empire, il ne reste à la France que quelques territoires dont les comptoirs indiens, la Guyanne et quelques îles.

Le second empire colonial

La dynamique s'inverse sous Charles X, avec le début de la campagne d'Algérie (1830-1847). Sous le Second Empire, Napoléon III et son ministre de la marine et des colonies Chasseloup-Laubat entreprennent de reconstituer un empire colonial français. Pour cela, ils modernisent la marine de guerre française. La première acquisition de l'empereur est la Nouvelle-Calédonie en 1853. Puis, en partant de l'île de Gorée, vestige de l'ancien empire au Sénégal, il envahira une grande partie de l'Afrique de l'Ouest. Du coté est de l'Afrique, il installe un consulat à Madagascar et occupe Djibouti. En Europe, il annexe la Savoie et Nice, en Asie il colonise la Cochinchine et le Cambodge, et les îles du pacifique, l'actuelle Polynésie.

Les colonies sous la IIIe République

C'est sous la IIIe République que les premières monnaies coloniales républicaines sont frappées, pour la Cochinchine, puis l'Indochine, etc...
En 1887 est créée l'Union Indochinoise ou Indochine Française. Elle regroupe les anciens territoires de la Cochinchine ainsi que les protectorats du Cambodge, du Tonkin et de l'Annam.
Sont aussi créées l'Afrique Occidentale Française et l'Afrique Orientale Française.

La décoloniastion

Après la Seconde Guerre mondiale, la décolonisation s'effectue.
  • 1954 : Création des états indépendants du Viêt-Nam, du Cambodge et du Laos suite à la guerre d'Indochine (1946-1964).
  • 1956 : Indépendance de la Tunisie et du Maroc.
  • De 1958 à 1960 : Les états de l'Afrique subsaharienne française deviennent indépendants.
  • 1960 : Accord de l'indépendance de Madagascar.
  • 1962 : Indépendance de l'Algérie suite à la guerre d'Algérie (1954-1962).

L'évolution du statut des colonies à partir de 1946

En 1946 est créée l'Union Française (cf. constitution de la IVe république), qui remplace l'empire colonial. Les colonies deviennent des départements et territoires d'outre-mer. Puis elle est remplacée par la Communauté Française en 1958 (cf. constitution de la Ve république). Aujourd'hui, la France ne possède donc plus de colonies proprement dites, mais seulement quelques territoires, principalement des îles :

Les départements d'Outre-mer
  • la Guadeloupe
  • la Martinique
  • la Guyane française
  • la Réunion
  • Mayotte (depuis 2011)

Les territoires d'Outre-mer, appelés collectivités d'Outre-mer depuis 2003
  • La Polynésie française
  • Saint-Pierre et Miquelon
  • Wallis et Futuna
  • Saint-Martin
  • Saint-Barthélémy
  • Clipperton
  • la Nouvelle-Calédonie
  • les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF)

La numismatique coloniale

La République Française frappa une grande quantité de monnaies coloniales. Vous pouvez voir les visuels de ces pièces dans ce dossier ainsi que leurs caractéristiques.

Les monnaies d'Indochine

Les types à la Justice assise
On remarquera que sur les monnaies de 10 et 20 cent. à la Justice assise, l'indication du titre et du poids varie progressivement. Tout d'abord, de 1885 à 1895, les monnaies sont faites d'argent de titre 0.900 avec un poids inscrit avec trois chiffres après la virgule (2,721 pour la 10 centimes). Puis de 1895 à 1897, il n'est inscrit qu'un seul chiffre décimal séparé par GR de l'unité (2 GR 7). Puis le titre passe à 0.835 jusqu'a 1919. En 1920, les monnaies ne portent plus les mentions du poids ainsi que du titre mais seulement INDO-CHINE FRANÇAISE en deux lignes, leur titre est de 0.400 et ces monnaies ont étés frappées à San-Francisco. À partir de 1921, le titre remonte à 0.680, et ce jusqu'en 1937, dernière année de frappe pour ces types.
Pour les 50 cent. et les piastres, le titre ne variera pas et restera de 0.900. Seule l'indication du poids changera:
  • Avec trois décimales puis GR à la fin jusqu'en 1895.
  • Avec une décimale pour la 50 cent. et sans pour la piastre, avec GR après les unités.

Les frappes de San-Francisco
L'atelier monétaire américain de San-Francisco frappa plusieurs monnaies pour l'Indochine, les monnaies d'avant 1940 se reconnaîtront par l'absence de lettre d'atelier :
-1 cent petit module 1920-21
-10 et 20 cent 1920
-10 et 20 cent 1937
-Piastre 1921-22
Quant aux monnaies d'après 1940, on les distinguera pas la lettre S :
-10 et 20 cent 1941 S

Les autres frappes étrangères
D'autres ateliers monétaires étrangers frappèrent des monnaies indochinoises :
-Heaton, Angleterre : 1 piastre 1921-22 H.
-Hanoï, Viêt-Nam : 1 cent Lotus, 1 et 5 cent État Français.
-Osaka, Japon : 1/4 cent État français

Les monnaies Océaniennes

On rencontre quatre types de légende sur les monnaies des territoires océaniens :
  • REPUBLIQUE FRANÇAISE UNION FRANÇAISE : pour les monnaies de 1948 à 1952.
  • REPUBLIQUE FRANÇAISE : pour les monnaies de 1965 à 1973.
  • REPUBLIQUE FRANÇAISE I.E.O.M. : pour les monnaies d'après 1975.
L'I.E.O.M. est l'institut d'émission d'outre-mer, chargé de l'émission des monnaies du pacifique depuis 1966.

Les monnaies Tunisiennes

La Tunisie bénéficiant du statut de protectorat, son chef d'État n'est donc pas celui de la France qui elle s'occupe seulement de la gestion économique et diplomatique du pays. Le dirigeant du pays inscrit donc son nom sur les pièces tunisiennes marquées "PROTECTORAT FRANÇAIS".

Mohamed En-Naceur Bey 1906-1922 محمد الناصر بن محمد باي
Mohamed Al-Nasir 1918-1920 الناصر محمد
Mohamed El Habib Bey 1922-1929 محمد الحبيب باي
Ahmed II Bey 1929-1942 أحمد باي بن علي باي
Mohamed Lamine Bey 1943-1952 محمد الأمين باي

Bey est le titre donné au souverain de la Tunisie

Les allégories des monnaies coloniales

Les allégories sont souvent présentes sur les monnaies, elles représentent une valeur, une idée, un territoire... par le biais d'un personnage. Voici celles utilisées sur les monnaies coloniales.

  • Cérès d'Eugène-André Oudiné



  • La Justice d'Albert-Désiré Barre



  • La Martinique d'Amédée Borel



  • La République d'Henri-Auguste-Jules Patey, Pierre-Alexandre Morlon ,Jean-Baptiste Daniel-Dupuis et Edmond-Émile Lindauer



  • Marianne de Lucien Bazor, Pierre Turin et Raymond Joly



  • Mercure de Jean Lagrange



  • Minerve de Lucien Bazor





Crédits photographiques:
© CGB - © Inumis - © Pimousse124