Menu

Numisdico

NumisdocEncyclopédie numismatique

Écrit le 10 avril 2012 • Dernière modification : 1er juin 2015 • Commentaires (12)

Aloi : Proportion de métal précieux composant une monnaie.

Anépigraphes : Qui ne comporte pas de légende.

Antiques : Monnaies antérieures à la chute de l'empire romain.

Atelier : Lieu de monnayage, signifié par un symbole ou une lettre.

Autonomes : Les monnaies sont frappées dans des villes indépendantes.

Avers : Coté d'une monnaie portant l'effigie, le nom ou le symbole de l'autorité émettrice, ou le motif principal

Alliage : Mélange de différents métaux.

BE (Belle Epreuve) : Caractérise une monnaie dont le relief est mat et le fond brillant comme un miroir. C'est une frappe spéciale réalisée avec des coins neufs, sur des flans polis.

Billon : Alliage de cuivre et d'argent.

Bruni : Résultat du polissage de la surface des flans pour les rendre brillants en effaçant les minuscules aspérités de surface avec un brunissoir ou par des procédés mécaniques.

BU (Brillant Universel) : Pièce frappée en série limitée avec des coins neufs et qui a gardé son brillant d'origine.

Cannelures : Stries situées sur la tranche d'une pièce.

Champ : Partie d'une monnaie où rien n'est gravé.

Conjuguée : Une pièce est dite conjuguée quand les têtes ou effigies de l'avers regardent du même côté ; têtes affrontées : 2 visages se regardant face à face.

Coin : Bloc de métal sur lequel est gravée l'empreinte d'une des faces de la pièce, et qui sert à imprimer le motif en relief sur le flanc au cours de la fabrication d'une pièce.

Commémorative : Frappe monétaire célébrant un événement.

Contorniate : Cercle paraissant être détaché par une rainure profonde sur une monnaie en bronze.

Contremarque : Marque frappée postérieurement à la fabrication initiale. Elle représente une lettre, un nom, une inscription, un chiffre, un symbole ou une effigie.

Cours légal : Une monnaie ayant cours légal peut être utilisée pour payer dans le pays émetteur.

Cours libératoire : Une Monnaie à cours libératoire n'a plus cours légal mais peut encore être échangée à sa faciale contre des espèces nouvelles.

Démonétisée : Monnaie dont tout pouvoir légal de paiement a été supprimé par décret.

Denier : À l'origine, Monnaie romaine en argent.

Différent : Marque d'atelier ou d'un graveur représentée par une lettre ou un symbole.

Double : Plusieurs exemplaires d'une même monnaie.

Droit : Voir « avers ».

Dépôt légal : En France, Obligation faite à l'administration des Monnaies et Médailles de remettre à la Bibliothèque Nationale (Cabinet des Médailles) et au musée de l'administration des Monnaies et Médailles, 2 exemplaires de chaque nouveau type de monnaie nationale.

Différents : Marques sur la monnaie permettant d'identifier le graveur en chef, l'atelier monétaire et éventuellement l'atelier de gravure.

Effigie : Représentation d'une personne sur une pièce ou une médaille.

Essai : Pièce portant ou non le mot ESSAI, qui est une frappe particulière, en série limitée, non destinée à la circulation et qui peut être fabriquée pour diverses raisons : essai technique (métal, coins,...), essai de projet (lors d'un concours pour déterminer le type de pièce qui sera adoptée), essai d'hommage (pièces identiques aux pièces destinées à circuler, mais portant la mention ESSAI et destinés soit au dépôt légal, soit à servir de cadeau pour certaines personnalités).

Ecu : Terme qui désigne, à l'origine, les pièces en or. Le terme s'est étendu aux monnaies d'argent.

Empreintes : Texte ou effigie gravés sur la monnaie.

Exergue : Espace situé en bas d'une pièce où se trouve parfois le millésime; espace vierge à l'avers, sous la représentation graphique.

FDC (Fleur de Coin) : En France, Pièce fabriquée spécialement pour la collection et vendue sous un étui protecteur. Les flans sont neufs et polis, la frappe se fait à cadence réduite et chaque pièce est vérifiée visuellement par un monnayeur muni de gants. Ce terme désigne également le plus haut niveau dans l'échelle des états de conservation d'une pièce.

Face : Voir « avers ».

Féodales : Monnaies françaises ou étrangères correspondant à la période du même nom.

Flan : Morceau de métal, généralement plat et circulaire, destiné à recevoir une empreinte sur l'une ou ses deux faces, le transformant en monnaie.

Flan mat : Se dit d'un flan bruni à l'aide d'un matoir (brunissoir)

Fleur de lys : Symbole héraldique se trouvant sur les monnaies royales françaises.

Fleuron : Ornement sur les monnaies royales françaises en forme de fleur avec quatre, cinq ou six pétales.

Fourré : Pièce argentée ou dorée sur des flans de bronze ou d'argent. C'est une technique employée notamment par les faussaires.

Frappe : Action de frapper un flan pour obtenir une monnaie.


Frappe médaille : L'avers est orienté comme le revers. En France, les monnaies sont normalement frappées tête-bèche.

Grènetis : Points constituant un cercle auprès du listel.

Inscription : Texte situé sur la pièce de monnaie.

Jeton : Pièce servant à marquer ou à compter. Il n'a aucun pouvoir libératoire.

Légende : Texte entourant l'effigie d'une pièce ou sur la tranche.

Liard : Monnaie d'une valeur de 3 deniers.

Listel : Bordure de la pièce formant un bourrelet circulaire et destinée à la protéger de l'usure.

Livre : Une livre possède une valeur de 20 sous, un sou vaut 12 deniers.

Louis : En France, sous l'Ancien Régime, pièce de 20 francs or.

Maillechort : Alliage de cuivre (67%), de zinc (18%) et de nickel(15%). Inventé par Maillot et Chorier.

Médaille : Objet métallique généralement monétiforme frappé ou coulé, sans pouvoir libératoire, réalisé dans différents buts : commémorer un personnage ou un événement ou un souverain, représenter un sujet de dévotion (médailles religieuses), servir de récompense (décoration).

Monétiforme : Objet qui, par sa forme, son aspect, son usage ressemble à une monnaie.

Mancoliste : Liste des pièces manquantes ou recherchées par un collectionneur.

Méreau : Pièce ou jeton ayant une valeur de convention pouvant devenir légales sous certaines conditions.

Millésime : Date d'émission inscrite sur une pièce ou médaille.

Module : Diamètre d'une pièce.

Pré-série : Premières frappes avant la fabrication du type décidé.

Patine : Oxydation sur certaines pièces qui en modifie l'aspect.

Pile : Voir « revers ».

Piéfort : Monnaie possédant une épaisseur plus importante que la normale.

Potin : Alliage utilisé pour plusieurs monnaies gauloises.

Primitives : Frappes locales ou barbares, frappées sur divers objets

Régie : Entreprise chargée de la fabrication des monnaies et médailles et gérée par un personnel nommé et appointé par l'autorité publique.

Revers : Coté d'une monnaie opposé à l'avers, comportant généralement l'indication de la valeur faciale.

Royale : Monnaie frappée au temps de la monarchie.

Signature : Nom du graveur, qui peut apparaitre sur la pièce en entier, en abrégé, en initiale ou par un symbole.

Teston : Ancienne monnaie d'argent frappée à l'effigie d'un monarque, d'abord en Italie, puis en France sous le règne de Louis XII. Il valait 10 sous quelques deniers sous François Ier et son usage a fini sous Louis XIII.

Thaler : Pièce en argent germanique, apparue pour la première fois en Bohême en 1518.

Titre : Teneur de métal fin, généralement exprimé en millièmes.

Tranche : Surface extérieure de la monnaie, qui en révèle l'épaisseur. Elle est généralement lisse, cannelée ou inscrite en relief ou en creux. Une tranche inscrite peut être de deux types : type A si le haut des lettres est du côté de l'avers, type B si le haut des lettres est orienté vers le revers.

Trèfle : Deuxième frappe de monnaie sur la première pas assez fortement frappée.

Type : Motif qui caractérise une monnaie.


Appel à contribution : N'hésitez pas à signaler en commentaire des définitions incorrectes ou à en proposer de nouvelles ! Vos remarques serviront à améliorer ce glossaire.